Les dictées super chouettes

En Cp mes collègues me donnent une petite liste de mots. Environ 4 à 5 en début d’année et avec ces mots j’invente une petite histoire .

Pour cette dictée les mots étaient : pilote, tutu, petite et tortue

OWIL1839

Mes collègues aiment bien me lancer des petits défis en mettant des mots qui ne semblent pas toujours aller ensemble , j’adore 😉 .

Petite nouveauté 2017-2018 pour les CP . J’ai décidé de lier les mots de la dictée avec des albums de littérature de jeunesse. En effet je présente ma petite histoire et ensuite je fais découvrir l’album à nos élèves pour leur plus grand plaisir.

Les mots ici étaient : timide, limonade, tomate et marmite.

IMG_4296

Ma petite histoire est donc liée avec un passage de l’album. En effet dans cette histoire le loup, jaloux de découvrir son amoureuse avec son ami Louis ( ils ne font que cuisiner) les traitent d’idiots. J’explique à mes élèves que pour se rattraper le loup tout timide a préparé une limonade et une bonne soupe à la tomate ( plat préféré de son amoureuse) dans sa belle marmite.

Voici un autre exemple, ce dessin est inspiré d’un album de Christian Voltz « Dis papa, pourquoi? « .

Je refais le dessin au tableau devant les élèves afin qu’ils intègrent de bonnes bases en dessin dès le CP. Je leur explique bien qu’avec les formes géométriques nous pouvons faire beaucoup de choses.

En CE1 je fais les dessins une bonne partie de l’année mais vers le mois de février les élèves peuvent dessiner seuls leurs histoires. Quand les dessins sont faits par les élèves, je choisis un dessin qui servira de support de travail pour toute la semaine.

Les mots de cette dictée étaient donc : jusque, parce qu’ il, leçon, cerises…Nous prenons la progression de « bout de gomme » en CE1 faite à partir de la méthode  » j’entends, je vois , j’écris » chez Retz. Nous inventons des histoires parfois bien ancrées dans le réel, parfois loufoques. Dans cette dictée nous nous trouvons dans une cour de récréation, mais dans les arbres il y a des assiettes avec des cerises !

IMG_1575

Lorsque le dessin est fait et que j’ai raconté l’histoire nous demandons aux enfants de nous redonner les mots de mémoire ( à l’oral ou à l’écrit ). Et cela est assez probant, les enfants retiennent beaucoup mieux les mots de dictée. Au-delà de développer la mémoire, nous développons dès le CP un goût pour l’orthographe. En effet les élèves l’associent au dessin, à quelque chose de ludique.
Une fois ce travail de mémorisation effectué, durant toute la semaine nous travaillons l’orthographe des mots, par différentes entrées : visuelle, auditive et kinesthésique.
Visuelle : Nous transformons des informations textuelles en information visuelle, pour cela nous utilisons l’orthographe illustrée à la manière de Sylvianne Valdois.
Auditive: Nous épelons les mots en rappant, chantant, slamant …
Kinesthésique : Ecrire les mots sur ardoise, manipulation d’étiquettes …

Quand les élèves arrivent aux CE2 ils ont déjà de bons automatismes en orthographe. Mais la différence avec les deux premières années c’est que nous commençons directement par des textes. Nous utilisons le dictophile « un fichier complet de 33 dictées pour le CE2 ainsi que des dictées « flash », avec un lexique de mots à apprendre  tiré de l’échelle Dubois Buyse. Chaque dictée permet de mettre en relief une notion d’étude de la langue ».

Notre démarche tout au long de l’année en CE2
Tous les matins l’enseignante  de la classe fait une dictée flash travaillant à la fois le lexique ( sens global du texte), l’orthographe et la grammaire d’une phrase de la dictée.

Période 1 :
Lecture du texte par l’enseignante / Les élèves se font le film dans la tête / présentation du dessin au vidéoprojecteur par l’enseignante / Les élèves viennent au tableau et complètent les cases / Jeu de mémoire sur les mots de la dictée.

IMG_1650
premier niveau : dessin à colorier et mots à compléter

Période 2 et 3 :
Lecture du texte par l’enseignante ou un élève / Les élèves se font le film dans la tête/ Nous complétons le texte à trous tous ensemble/ Les élèves dessinent sur une feuille A3, où est inscrit le texte, leurs propres dessins / Les enseignantes choisissent un dessin qui servira de support au travail en classe/ Les élèves complètent le texte en classe le lendemain.

IMG_1651
niveau 2 : texte de la dictée à compléter, dessin imaginé par un élève reproduit par l’adulte

Période 3 et 4 :
Lecture du texte par un élève / les élèves se font le film dans la tête/ Les élèves complètent de mémoire le texte à trous / Correction immédiate par les deux enseignantes/ Les élèves, une fois corrigés, dessinent leur propre dessin qui leur servira de support pour la semaine.

IMG_1652
niveau 3 : chaque élève complète son texte de dictée et réalise son dessin

 

 

 

Les 7 formes d’arts

Lors de la première période nous avons décider de travailler le dessin , le graphisme et la technique des crayons aquarellable. Nous laissons vraiment le temps à chaque élève d’expérimenter, de recommencer de créer …et nous prenons soin d’encourager chacun d’entre eux dans leur réalisation.

IMG_9655
beaucoup d’application
IMG_9657
minutie et précision
tout en délicatesse ...
en fin de période 1 : peinture libre

 

IMG_9679
feuille noire et posca
IMG_9648
découvrir les crayons aquarellables et s’amuser
IMG_9681
Affichage avec les différentes œuvres réalisées dans la classe

18 octobre 2017

Comme nous l’avons vu lors des séances précédentes  » les émotions mènent notre cerveau » . Si nous avons appris dans un contexte positif nous avons beaucoup plus de chances de retenir. Etre heureux aide à apprendre. Encore faut-il pouvoir dire ce que l’on ressent.

Dans notre classe une majorité d’élèves ont des difficultés à s’exprimer. Ils n’osent pas ou tout simplement ne savent pas ce qu’ils ressentent. Ainsi avec ma collègue nous avons décidé de mener un important travail sur le vocabulaire des émotions.

Dans un premier temps nous avons proposé à nos élèves un petit jeu. On distribue des cartes avec des questions ( nous y avons apposé les Octofun ) et les élèves y répondent si ils ont envie. Les adultes de la classe ont joué le jeu aussi.  Nous tenterons de jouer à ce jeu de façon régulière.

Puis nous avons affiché au tableau un éventail d’émotions allant de la joie à la colère ( avec des degrés différents) . Nous avons tenté d’expliquer chaque émotion dans les grandes lignes.

IMG_3931

Ensuite nous avons distribué une fiche à nos élèves et nous leur avons demandé de mettre un point à côté d’une émotion qu’ils pensaient avoir déjà ressenti. Nous avions fait une fiche pour les garçons et une fiche pour les filles.

img_3932.jpg
Fiche distribuée aux filles

 

 

11 octobre 2017

Suite à la séance du 27 septembre, nous avons utilisé une fiche intitulée  » les clés de la réussite pour le cerveau » ( tiré du dossier  » les intelligences multiples et les outils du mieux apprendre » de Françoise Roemers-Poumay)  , elle est un peu difficile d’accès pour les élèves car elle est plutôt destinée aux adultes. Mais il nous semblait important que les élèves aient conscience des paramètres qui peuvent les aider à apprendre dans de bonnes conditions. Ainsi à l’aide de cette fiche nous avons constitué une affiche résumant les principaux points.

27 septembre 2017

Dans un premier temps, nous avons affiché au tableau une multitude de métiers en prenant soin d’expliquer chacun d’entre eux .

IMG_3517

Ensuite, nous avons distribué une fiche inspirée de la méthode des Octofun. Dans un premier temps, la consigne était la suivante   » Vous allez essayer de placer tous les métiers dans la bonne colonne du  tableau, dans un premier temps vous réfléchissez seul , puis quand on vous le dira vous vous mettrez par deux pour confronter vos réponses et finir de compléter ensemble  votre tableau » .IMG_3518

 

Pour certains métiers plusieurs réponses seront possibles, comme parolier qui peut aller dans mélofun mais aussi alphafun. Notre principal objectif lors de la prochaine séance sera de débattre, d’argumenter et ainsi de renforcer les connaissances des élèves sur les intelligences multiples.

Pour clôturer cette séance, nous avons expliqué aux élèves le fonctionnement du cerveau d’après la démarche qui est décrite dans les Octofun . En somme nous avons décrit les différentes parties du cerveau  et nous avons expliqué qu’une des premières conditions pour bien apprendre et développer ses boules d’énergie est d’être dans une émotion positive.

Ici le cerveau est comparé à une maison à trois étages. Pour passer à l’étage supérieur il faut être dans de bonnes dispositions. Une fois que l’on est au troisième étage qui est le siège des apprentissages nous pouvons développer sereinement nos boules d’énergie.

13 septembre 2017

 

Ensuite nous avons affiché au tableau les 8 boules d’énergie avec des feuilles de couleur sur lesquelles étaient indiqués les résultats. Ainsi chaque enfant allait pouvoir trier et classer les étiquettes découpées afin d’obtenir une vue d’ensemble sur les intelligences qu’il pense avoir déjà développé.

Ensuite j ‘ai affiché les phrases (sur du papier couleur de la boule d’intelligence) dans les différents coins d’intelligence de la classe.

séance 5

 

« Exemple de discussion :

Raphaël : Je vous propose de mettre une cabane dans le fond de la classe en plus elle est près de la prise pour brancher l’aquarium des poissons.

Mathieu : Ah non moi je suis pas d’accord, une cabane ça prend trop de place!

Elodie ( la maîtresse supplémentaire) : Et si on mettait le bureau et qu’on le transformait en cabane? On pourrait s’en servir pour poser des choses, les observer puisque vous voulez y faire le coin Vitafun. On peut aussi se servir du dessous du bureau pour faire le coin Funégo comme vous nous aviez dit que la cabane ferait les deux. Ca vous va ? Et ça ne prend pas trop de place ?

La classe : Oh oui !

Elodie : Clin d’œil à sa collègue Sandra 😉 « 

Après 30 min de discussion nous sommes donc arrivés à nous mettre d’accord sur le plan suivant :

IMG_3804

  

Nous avons fait la promesse à nos élèves de disposer les éléments dans la classe comme sur le plan. Mais si cela n’est pas fonctionnel nous leur avons aussi dit qu’il se pourrait que cela se présente autrement.

Lors de la prochaine séance ( en période 2) . Nous continuerons la familiarisation avec les 8 boules d’énergie. Puis nous aménagerons chaque coin au fur et à mesure avec les élèves en présentant une boule d’intelligence par semaine. Nous ferons le point sur ce qu’il y a dans chaque coin et nous listerons ce qu’il nous manque. Nous poursuivrons également le travail sur les émotions.

séance 4

Les élèves avaient beaucoup d’idées nous leur avons donc proposé de noter leurs idées sur une feuille. Dans une premier temps ils ont réfléchi seuls.

 

Nos élèves sont en CP et CE1 ils ont donc fait avec leurs capacités et nous avons été surprises par leur imagination. Suite à cette phase individuelle nous avons réuni les enfants par groupe en fonction de leurs idées.

 

Lors du travail en groupe nous avons vu les élèves négocier sur l’emplacement d’un espace, partager leurs idées, mais aussi ne pas être d’accord. Avec ma collègue nous observions le groupe, nous étions en recul car lors de ce moment c’était très intéressant de les écouter et de les laisser débattre sur leurs idées.

Pour terminer notre séance nous avons demandé aux différents groupes de venir au tableau présenter leurs projets.

IMG_9702

Nous avons mis les principales intelligences travaillées au dessus de leur plan. Puis nous leur avons demandé des explications.

Le groupe suivant souhaiterait qu’il y ait une cabane dans la classe où l’on puisse se détendre et en même temps faire des observations. Au départ la cabane était dans l’actuel coin livres mais ils ont décidé de finalement la mettre au fond de la classe et de déplacer notre coin « art » à la place du coin livres. Ils ont également décidé de déplacer le bureau de la maîtresse dans le fond de la classe.

Lors de la prochaine séance nous ferons le point sur toutes les propositions et nous tenterons de concevoir un nouveau plan de classe qui conviendra à l’ensemble du groupe classe. Avec ma collègue lors des vacances nous transformerons la classe et les élèves auront la surprise pour démarrer la deuxième période.

séance 3

Le fait de parler des métiers a permis aux élèves de comprendre un peu mieux les différentes formes d’intelligences.

IMG_3637

Puis nous avons expliqué le fonctionnement du cerveau . En effet selon Françoise Roemers-Poumay qui a créé la pédagogie des Octofun nous pouvons expliquer le fonctionnement du cerveau aux enfants.

« Le rez-de-chaussée, c’est le cerveau reptilien, très rapide mais qui réagit à l’instinct de survie. Quand je me sens en sécurité, je me donne le feu vert pour monter au premier étage. Le premier étage c’est le système limbique lié à nos émotions et notre personnalité. C’est grâce à lui que nous sommes tous différents. C’est aussi en raison de lui que les notions d’une leçon seront encodées de manière différentes selon chaque élève. Si je ne suis pas bloquée par mes émotions ( angoisse, ennui, sentiment d’être nul…) , je me donne le feu vert pour monter au dernier étage. Cet étage-là est bien utile à l’école car c’est là que s’amusent les 8 Octofun, c’est grâce à cet étage que j’analyse les informations, les comprends, les trie et les stocke. »

IMG_3639

séance 2

 

Séance 2 :

Nous avons projeté un deuxième film sur le cerveau gauche et le cerveau droit.  Nous avons lu un livre « le cerveau à quoi ça sert? » . Suite à la lecture de cet album nous avons demandé aux élèves ce qu’ils ont retenu.

 » le cerveau ça sert à apprendre , à diriger son corps , à sentir le chaud et le froid …. »

Puis nous avons présenté la théorie des intelligences multiples au travers des 8 boules d’énergie créées par Françoise Roemers-Poumay.

51Eo1j-iipL._SX398_BO1,204,203,200_